Histoire de La Maison de Payrac

La maison de PayracLa maison de Payrac (1822) ou plus exactement la “Sagne du Besset”. (La sagne désignant une tourbière en zone de montagne). La Sagne a hérité le nom de leurs premiers habitants, les Sompayrac. Située à 850 m d’altitude, au cœur d’un massif forestier dans la pointe Est du Tarn, au du Lac du Laouzas (Lauze désignant les plaques schisteuses qui délitées et taillées recouvraient les toits des fermes). La forêt de chênes et de hêtres entoure la ferme de Payrac et son “pesquier” (sorte de bassin-réserve d’eau ayant plusieurs fonctions: alimentation humane, arrosage des prés, reserve anti-incendie,...). Cette forêt c'est développée au XXème siècle, après 1921,suite à la déprise agricole.

C'est une ferme de type d’élevage à deux niveaux: rez-de-chaussée oú étaient les brebis et les vaches et dont on peut signaler que la chaleur montait au premier étage soit un lieu de vie soit une grange.

Four à pain La Maison de Payrac     La vie du paysan     Maison de Payrac restaurée, en lui conservant ses ca

Au premier étage  de l'habitation, plusieurs générations d’une même famille mangeaient, dormaient, Histoire de La Maison de Payrac passaient le plus clair de leurs soirées à faire de petits travaux, par exemple vannerie ou couture. Au deuxième étage, étaient les chambres. 

A côté de l'habitation, il y avait deux  bâtiments : celui du four à pain recouvrant le poulailler et le clapier. L'autre bâtiment était l'étable des vaches, portant la date de 1841  et la grange à foin. On trouvera, après un premier coup d’œil, des aménagements ingénieux qui simplifiaient la vie du paysan: marmite, bouilladouire, trappes à foin, etc.
Après avoir vécu pendant trois générations (60 ans), et avoir vendu la propriété à leur métayer Sèbe, les Sompayrac sont revenues dans leur région d’origine, Murasson (Aveyron).